ROTTWEILER

Rottweiler !

Joseph ORTEGA

Sa personnalité
C'est un vrai monsieur de l'espèce canine, avec une solide personnalité qui lui permet d'affronter la vie et ses événements avec un calme imperturbable. Il a l'avantage de s'adapter aux circonstances, tout en restant un observateur attentif. Avant d'entrer dans l'action, il lui faut analyser la situation et comprendre ses tenants et ses aboutissants, lorsqu'il se mettra en mouvement, il le fera de manière décidée sans atermoiement.

Cet être carré dans la tête comme dans le physique est quelqu'un sur qui on peut compter, il est fiable a 100% s'il a été socialisé et préparé pour la vie dans la société humaine.

Si on a le choix on optera pour des sujets de format moyen qu'on entretiendra physiquement pour éviter les excès de graisse superflue, c'est chez eux qu'on trouve le meilleur mental pour le jeu comme pour le sport.

On évitera les chiens qui tendent vers l'hypertype, ressemblant davantage à des bêtes de boucherie engraissée qu'à des chiens d'utilité, n'ayant plus ni la volonté ni les possibilités d'entrer en action, se cantonnant dans le rôle de potiche pour les expositions, ou pour épater les voisins.

Une autre caractéristique de la race c'est la différence qu'on peut trouver la plupart du temps entre le mâle et la femelle, le mâle étant assez rude avec des tendances à la domination aussi bien des congénères que des maîtres trop faibles, mais la femelle est douce et soumise, assez dépendante des maîtres de manière générale.

Comment le choisir?

Nous avons déjà dit qu'il faut éviter les parents de taille trop haute ou trop réduite 65 cm environ pour le mâle et autour de 60 cm pour les femelles semble être l'idéal.
On vérifiera leur parfait équilibre caractériel, si possible avec des preuves de travail, surtout en ce qui concerne la mère qui donne plus que des gènes, en tenant lieu de modèle à suivre.

Pour choisir les chiots il existe une centaine de tests différents, on se contentera de quelque chose de simple comme; la sensibilité acoustique en frappant par exemple deux bouteilles de plastique vide, la sensibilité visuelle et la mobilité en traînant un chiffon au bout d'une ficelle, la sensibilité à la douleur en faisant le pincement interdigité.

Enfin on n'omettra pas les tests de sociabilité aux humains et les tests de dominance par exemple, en retournant le chiot sur le dos.

Le bon chiot Rott. est un petit être curieux et pas trop exubérant, parfaitement sociable, avec des réponses moyennes à la plupart des tests qui signent un parfait équilibre.
Il faut trouver une bonne école des chiots qui applique mes principes!

Comment l'éduquer?

En dehors de la différence notable qui existe entre le caractère du mâle et de la femelle, il ne faut pas oublier que le Rott est de maturité tardive, autour de 3 ans environ. Les méthodes d'éducation et la mise en place des exercices doivent en tenir compte, on ne l'éduque pas comme un malinois...

La hiérarchie

C'est la première notion a lui inculquer, dès le plus jeune âge. Il doit absolument comprendre que dans la famille humaine où il réside, il est le dernier numéro de la meute.
Cela passe à travers des indications simples, comme les mains dans la gamelle, l'interdiction de certaines zones territoriales comme la chambre ou le fauteuil des maîtres, le fait de le faire manger après les maîtres, le retourner plusieurs fois par jour sur le dos en douceur, etc.
Toute sa vie il lui faudra une fermeté souple pour être un bon chien de famille.

La Sociabilité

Il faut le sortir souvent et partout afin de le mettre en contact avec des adultes étrangers et des enfants de toutes catégories (adolescents, enfants, nourrissons) en associant ces rencontres avec de l'agréable, caresses ou offrande de friandises.

On oubliera pas non plus la sociabilité aux congénères en le faisant jouer très jeune avec des chiens de toutes races, bien équilibrés.

L'obéissance

C'est par des méthodes axées sur le jeu qu'on obtient rapidement les exercices de base, vers 2 ans il est apte à exécuter des entraînements plus complexes et vers 3 ans il a mémorisé les séries, donnant toute sa puissance que ce soit pour obéir en parfait chien de compagnie ou pour se frotter à la compétition de très haut niveau. C'est ainsi qu'on a vu un Rott. venant des USA faire la meilleure obéissance au championnat du monde RCI ouvert à toutes les races.

Le Pistage

C'est en Pistage Utilitaire, à la recherche de personnes égarées, qu'il démontre ses qualités olfactives, alliées à une pugnacité rare, pour aller jusqu'au bout. On peut dire que c'est la discipline où il est le plus précoce et on s'étonne toujours de voir un jeune Rott. travailler le flair avec autant de sérieux.

Le Mordant

Il est doué d'une combativité naturelle, bien servie par un physique de lutteur, avec une mâchoire redoutable. Les sujets de taille moyenne sont les plus performants pour rentrer dans la toile, saisir à pleine gueule et combattre. On doit cependant signaler que cette agressivité naturelle, qui s'apparente à un sport de combat, doit être très tôt cadrée par le maître.

Contrairement à la plupart des races, avec lui il faudra commencer à travailler les cessations dès les premiers mordants pour pouvoir parfaitement le contrôler plus tard en compétition.

Inutile de dire, qu'une mauvaise orientation de ses possibilités à l'attaque peut en faire un individu des plus dangereux et il faut répéter avec le club de race, que le Rott. doit rester un chien bien dans sa tête, un sportif équilibré, en aucun cas dangereux pour les humains.

Les éleveurs doivent veiller à bien choisir les acheteurs, afin qu'il ne soit pas utilisé comme un substitut de Pitt-Bull.

Les sports où il excelle

Pourvu d'un équilibre caractériel remarquable, il supporte bien le stress en général, je le sais pour avoir fait l'un des premiers test de caractère pour la race à la demande de M. BARRAU président du club à l'époque.

S'il peut concourir avec précision sur les sauts d'Agility, il sera difficilement compétitif dans un programme de Ring aussi bien pour les sauts extrêmes que pour le type de mordant qu'on demande.

C'est surtout dans le programme International qu'il présente le plus de possibilités, comme on le voit tous les ans lors du championnat du monde pratiqué par 21 pays.

Le RCI se rapproche de très près des concours Schutzhund pratiqués en Allemagne, son pays d'origine, pour la sélection de la race comme pour la compétition, depuis la création de la race.

Dans ce programme il mettra en valeur ses qualités de Flair, d'obéissance et de mordant, critères qui sont recherchés pour le choix des Etalons, et des lices.

Voir livres et stages de joseph ORTEGA dans le site !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.